Du Diois aux hauts-plateaux du Vercors

Jeudi 17 mai, Fanny a proposé une « petite balade » à Cédric… aller direction le Diois et plus précisément Romeyer tout près de Die…
Fanny nous raconte…

« Avant même d’arriver à Romeyer, le paysage nous saisit par son grandiose. Les falaises qui bordent cette partie des hauts plateaux du Vercors se dressent devant nous. La route se poursuit en direction des Planeaux puis en direction du lieu dit « le Château ». Un peu avant de l’atteindre, une barrière ONF ferme la route (parking de Fournaire – 995 m).

Nous commençons à nous élever, au milieu de la forêt et des fleurs, en direction du pas de Chabrinel (cabane de Pré Peyret). Un panneau indique que nous rentrons dans la réserve naturelle des hauts plateaux du Vercors. Rapidement l’environnement  change et devient de plus en plus rocailleux. Les prairies fleuries laissent la place à de vastes étendues de pierres. L’effort s’intensifie et les petites pierres qui roulent sous mes pieds ne rendent pas l’ascension si facile. Mais, que le paysage est beau, il me fait oublier mon souffle court et mes mollets qui tirent. Régulièrement je me retourne pour faire face au paysage qui s’offre à moi. Ces moments ont en eux l’éternité… La dent de Die se dresse fièrement. Quelle majesté!

Pas de Chabrinel

Montée du pas de Chabrinel

Pas de Chabrinel 02

Au fond la Dent de Die

Première halte au niveau de la bifurcation permettant de retourner vers le col de Rousset, nous profitons de la dernière zone herbeuse avant l’ascension finale, pour boire un coup. Et c’est reparti, cette fois fini la rigolade, la monté est très raide mais heureusement l’effort assez court, rapidement le terrain redevient plus plat et le chemin serpente entre les falaises, le lieu est grandiose! Puis finalement l’herbe réapparaît et nous arrivons à la cabane de Pré Peyret, petit refuge non gardé, dans lequel, il est possible de venir passer la nuit en oubliant pas de se munir d’un matelas et d’un duvet. Un rapide pique-nique, au milieu des fleurs, puis c’est reparti! Ce n’est pas tout mais il reste encore du chemin à parcourir.

Hauts plateaux Vercors

Pré Peyret - Les pelouses couvertes de fleurs

Direction « des 4 chemins » et du « col du Pison ». Après quelques kilomètres le sentier surplombe, les falaises que nous longions lors de l’ascension. La vue est splendide, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller vous en rendre compte par vous même. Sur notre gauche s’étendent les hauts-plateaux du Vercors avec leur paysage si caractéristique et sur notre droite c’est le Diois et au loin la vallée de la Drôme.

Dent de Die

Le pas de Chabrinel

Col des Bachasson 04

Sur les hauts plateaux

Nous laissons le chemin qui descend sur notre droite en direction du col du Pison et continuons tout droit. Après quelques kilomètres, nous bifurquons à droite en direction du col des Bachassons, le chemin n’étant pas très bien indiqué, nous sommes content d’avoir la carte. Dans la montée menant au col la vue est à couper le souffle, les hauts plateaux semblent s’étendre à nos pieds et au loin se dresse le Mont Aiguille et le Grand Veymont (point culminant du Vercors – 2341 m), c’est tout simplement magique.

Col des Bachasson 03

Col des Bachassons

Une fois encore, le col des Bachassons passé, le paysage change du tout au tout, nous nous retrouvons sous de hautes falaises dans un pierrier. La descente est sportive mais belle. Nous suivons  la direction « le Château » et le sentier en balcon contourne, par le bas, la Dent de Die.

Col des Bachasson 02

Col des Bachassons

Nous arrivons à la voiture après 7 heures de rando (comptant plusieurs poses !!!), pour ma part je suis fourbue mais heureuse de cette journée…

 

Conclusion: Randonnée magnifique mais réservée aux randonneurs entrainés et habitués à tout type de terrain.

Pour retrouver l’itinéraire détaillé c’est par ici.

A bientôt !

Fanny  (et Cédric)

 



Une réponse à “Du Diois aux hauts-plateaux du Vercors”

  1. Béné dit :

    Pour avoir testé le même itinéraire en hiver, je peux vous dire que les spectacles sont saisissants à toute saison ! Merci pour ces photos printanières !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *